Gagner de l’argent avec le dropshipping : Comment ça marche ?

Le dropshipping c'est quoi ?

Qu'est-ce que le dropshipping ?

Le dropshipping est né il y a quelques années déjà. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un système de vente sur le web. Le dropshipping consiste à vendre des produits que l’on n’a pas, soit des produits qui appartiennent à quelqu’un d’autre. Ce quelqu’un d’autre est nommé le grossiste. Il fabrique ou achète ses produits, qu’il met à disposition via un catalogue en ligne, d’un vendeur ou revendeur. Ce dernier se charge alors de faire la pub du produit et la vente. Une fois, que client a fait son achat, le vendeur passe commande chez le grossiste et c’est à ce dernier d’expédier la commande. En 2018, le dropshipping fait fureur et beaucoup se dédient exclusivement à ce mode de vente.

 

Le choix des fournisseurs : UN CHOIX IMPORTANT

Pour vendre en dropshipping il faut avoir un fournisseur, soit un grossiste. Mais il ne s’agit pas de prendre le premier venu. Le choix du fournisseur est un acte qui demande certaines précautions et il s’agit là du point le plus important si l’on veut ce lancer dans le dropshipping.

Les produits que l’on met en vente font le succès de l’e-boutique. Dans le meilleur des cas, il convient d’opter pour un grossiste ancien qui a fait ses preuves. Mais ce n’est pas tout. Pour savoir si vous êtes face à un bon dropshipper, vous devrez vous poser quelques questions.
Quelle réputation ? Pour obtenir une réponse, il suffit de demander à Google les avis du fournisseur. En général, les revendeurs n’hésitent pas à relayer leur mécontentement par rapport à un fournisseur. Il faut aussi s’assurer que le grossiste n’est pas lui-même un vendeur. En effet, si c’est le cas, il deviendra votre meilleur concurrent. Il lui est possible de vendre le produit moins cher que vous, car le revendeur (vous) aura besoin d’une marge pour faire un profit, lui non ! Tester son futur fournisseur ! Primordial, car cela permet de vérifier divers points. Premièrement la qualité du produit, l’emballage, ensuite le temps de livraison. Pour ce faire, il ne faut pas hésiter à passer commande sous le nom et adresse de quelqu’un d’autre (un ami, un parent…). Il faut aussi vérifier que le grossiste est facilement joignable. Numéro de téléphone, adresse, et très important, vous devrez trouver sur son site web, les mentions légales. Puis si l’on veut réussir à 100 %, il faut que vous puissiez avoir un catalogue de vente avec une diversité de produits. Pour cela, choisissez un grossiste qui vous permet de le faire. Cela vous évite d’avoir plusieurs grossistes pour vendre différents produits. Ceci est faisable, mais plus compliqué !

Les avantages et les inconvénients de ce système

Si le dropshipping présente beaucoup d’avantages, il y a aussi quelques inconvénients à prendre en compte. Voici les points à retenir:

Les avantages :

Très peu de risques :

Le vendeur, marchand ou revendeur, ne court que très peu de risques en se lançant dans cette activité.

Pas de stock :

Pas de risque lié au stock de la marchandise. En effet, en proposant aux clients un ou des produits en dropshipping, il n’y a pas de danger, car ce dernier n’a pas besoin d’acquérir le produit avant de le vendre, on l’a vu, c’est au grossiste de fabriquer ou se procurer le produit que l’E.-marchand va vendre. Donc l’e-boutique du vendeur se remplit sans que ce dernier n’ait besoin d’avoir ladite marchandise en stock

Pas de risques financier :

Pas de stock, veut aussi dire, pas de fonds bloqués dans un produit qui n’est pas encore vendu, mais aussi des économies liées à la location d’un endroit pour le stockage. Donc très peu d’investissements financiers pour se lancer. Le marchand a la possibilité de mettre en vente ses premiers produits sans avoir besoin de grosses sommes d’argent. Un début d’activité plaisant et encourageant, car les fonds ne sont pas bloqués. Il s’agit là d’un avantage non négligeable. En effet, l’aspect financier est, dans la plupart du temps, ce qui empêche un vendeur de se lancer, mais aussi de progresser sur le web.

Gain de temps :

En outre, le marchand ne s’occupe nullement de la gestion de la logistique, ce qui rend la tâche bien plus simple. Pas d’emballage, pas d’envoi, cette tâche appartient au grossiste. Il faut savoir que cette tâche prend énormément de temps et doit être gérée de façon très pointue. Il y a les frais d’envoi, mais aussi le temps perdu à empaqueter et à envoyer le produit. Moins de risques financiers, moins de perte de temps, que du bénéfice pour le marchand qui peut se consacrer pleinement à sa tâche, soit, faire connaître son produit en utilisant différentes méthodes pour attirer les clients vers son site e-commerce. Donc le côté publicité.

Les inconvénients :

Comme dans différents secteurs d’activité, le dropshipping contient aussi son lot d’inconvénients.

Dépendant de son fournisseur :

Premièrement, le vendeur est totalement dépendant de son grossiste. En effet, ce dernier peut à tout moment décider de ne plus fabriquer un produit ce qui pourrait nuire aux ventes d’une e boutique.

Prix et qualité des produits :

En outre, il est aussi dans le droit de modifier les prix du produit vendu. Le vendeur n’a aucun pouvoir sur la qualité du produit ni sur la qualité des livraisons ce qui peut le défavoriser face à ses clients en cas de retard ou de livraisons de base qualité. Cependant, en suivant quelques conseils, il est possible de contourner cette dépendance pour rendre cet inconvénient moins lourd.

Similitude des produits :

Un autre inconvénient (qui lui aussi peut être contourné) se trouve dans la similitude des produits. Sachez que vous n’êtes pas le seul revendeur du produit en question. Ainsi, il faudra être plus malin que les concurrents. Beaucoup font l’erreur de choisir de mettre en vente moins cher que son voisin, et le final est catastrophique. Plus de perte que de gains. D’où l’importance de savoir gérer son commerce face aux concurrents.

Combien peut-on gagner avec le dropshipping ?

Il est assez difficile d’apporter un chiffre réel, en effet les gains dépendent de plusieurs facteurs. Il faut prendre en compte le prix de vente au client et le prix du fournisseur envers le vendeur. C’est que l’on nomme la marge entre le prix à l’achat et le prix à la vente. Le produit à vendre est aussi à prendre en compte, car certains produits sont demandés un certain temps ou durant une certaine période, puis plus aucune vente.

Pour gagner de l’argent en ligne avec le dropshipping, il faut suivre la tendance et changer les produits selon la demande. Pour cela, il est indispensable de maîtriser la vente en ligne, afin de savoir déjouer certains “pièges” qui peuvent nuire aux ventes, donc à la rentabilité. Le sérieux du fournisseur est un point important pour la vente de la marchandise, donc pour les gains du vendeur. En effet, si le client reçoit son produit dans le temps prévu, s’il reçoit son produit tel que proposé dans votre e-boutique, ce même client reviendra pour d’autres produits et pourra même en parler autour de lui. Encore un point qui prouve que le choix du fournisseur est primordial. Pour vendre, il faut que l’on sache que vous vendez et ce que vous vendez. Les gains dépendent de vos efforts pour faire connaître votre e-boutique et les produits disponibles. Le côté publicitaire, référencement exige lui aussi un savoir-faire et beaucoup d’efforts. Certaines e-boutiques marchent très bien, d’autres moins et dans la plupart du temps, c’est une question de manque de référencement.

Amazon FBA (Fulfillment by Amazon) et le dropshipping deux choses différentes ?

Amazon FBA est un système de vente qui permet aux professionnels du e-commerce de stocker la marchandise dans les locaux de distribution appartenant Amazon. Adhérer au programme Amazon FBA, permet au commerçant de bénéficier de certains services à savoir : la préparation des commandes, l’expédition et la gestion des retours, mais aussi d’un service client pour résoudre d’éventuels problèmes liés à l’achat. Le programme est simple, le e-commerçant vend ses produits sur la plateforme Amazon et Amazon s’occupe de la gestion des commandes. Vous présentez le produit, il est stocké dans le centre de distribution Amazon et l’entreprise se charge de toute la gestion de la vente. À savoir qu’ici le client final reçoit ses achats dans un colis estampillé Amazon et non pas au nom du e-commerçant. Si Amazon FBA et le dropshipping consistent, l’un et l’autre, dans la vente d’un produit, les deux programmes sont très différents et les résultats sont aussi bien différents avec l’un ou l’autre.

Tandis qu’avec le dropshipping on vend des produits que l’on n’a pas, dans lesquels on n’a pas investi de grosses sommes d’argent, le programme fourni par Amazon FBA permet de vendre un stock qui est là, c’est-à-dire que le vendeur a déjà payé. Le dropshipping demande des connaissances et un site web pour la mise en vente, tandis que le système expédié par Amazon se fait directement sur la plateforme.

Le dropshipping bonne ou mauvaise idée ?

Le dropshipping est un moyen efficace pour gagner de l’argent sur internet. Il est intéressant pour ceux qui veulent se lancer dans une activité en ligne sans avoir à investir de grosses sommes d’argent. Idéal pour se lancer à tout moment même lorsque les finances sont au plus bas.

Cependant, comme dans toute autre activité, on a rien sans rien et c’est tout logiquement que le dropshipping demande un travail pointilleux, sérieux et surtout un travail constant. Il est important de fournir un gros effort dès le début de son activité et durant tout le long, même lorsque le système est bien rodé, il convient de surveiller et innover. Le net est en perpétuelle évolution et dans la vente en ligne, cela joue énormément.
Maintenir le client en confiance, afin qu’il revienne le plus souvent possible, faire connaître son ou ses produits à des nouveaux clients… Varier, s’adapter à la demande au produit du moment… Tout est à adapter afin de mener bien sa petite entreprise.
En quelques mots, avec le dropshipping de bons gains sont en vue, mais il ne faut pas s’endormir sur ses acquis.

Pour tous ceux qui ont eu une expérience (bonne ou mauvaise) avec le dropshipping je vous invite à m’en faire part par mail, je publierais vos témoignages.